Le grand événement français dédié à toute l’industrie verra le jour en 2018.

Paris verra la création, du 27 au 30 mars, du seul événement regroupant l’ensemble de l’écosystème industriel hexagonal et européen.

Soutenu et voulu par les plus hautes autorités de notre pays, l’Alliance pour l’Industrie du Futur, les collectivités et les organisations professionnelles, il réunira, en point d’orgue de la Semaine de l’Industrie, l’ensemble des savoir-faire, outils et technologies de production. 50 000 visiteurs sont attendus sur plus de 100 000 m². L’occasion unique de rencontrer l’ensemble des acteurs des secteurs concernés, de découvrir vos partenaires et l’industrie de demain !

L’industrie redevient une priorité nationale
Dans une industrie du futur qui rebat les cartes à l’échelon mondial, la France a un rôle de premier plan à jouer et à retrouver. Elle bénéficie pour cela d’un soutien inédit des pouvoirs publics qui ont érigé sa modernisation en priorité nationale. Dès 2015, Emmanuel MACRON, Ministre de l’Economie et de l’Industrie, émettait le souhait d’un grand événement européen tourné vers l’industrie du futur. Ce vœu deviendra réalité en mars à Paris Nord Villepinte à travers la tenue inédite et conjointe de 4 salons professionnels majeurs :

  • MIDEST – Salon des Savoir-Faire en sous-traitance industrielle
  • SMART INDUSTRIES – Salon de l’industrie Connectée,  Collaborative et Efficiente
  • INDUSTRIE – Salon des Technologies et Equipements de Production
  • TOLEXPO – Salon des Solutions et des Equipements pour la Tôlerie

Grande première : un événement rassemble toutes les filières
Fortes de cette volonté politique et professionnelle, elles se fédèrent enfin !

Start-up, offreurs de produits et de solutions, équipementiers, sous-traitants, donneurs d’ordres, PME, ETI, grands groupes, pôles de compétitivité, centres de recherche, incubateurs…, tous les savoir-faire seront présents, de la conception à la production en passant par les services.
Car l’ambition est bel et bien de redonner à l’industrie française une visibilité et sa place au premier rang des nations, en valorisant ses pépites et la force de son tissu régional. Elle est également de vous permettre, à vous, professionnels, de construire une relation durable avec de nouveaux partenaires et de renforcer vos liens avec vos contacts.  Elle est enfin de valoriser l’innovation, l’excellence, l’image du secteur auprès du grand public, et des jeunes en particulier, et d’accompagner chacun vers le futur. Avec plus de 50% de nouveaux métiers prévus d’ici 15 ans, l’avenir se prépare dès maintenant !
Vitrine de la quatrième révolution industrielle en cours, cette édition sera rythmée d’animations innovantes – machines, technologies, focus formation et recrutement…- et d’un programme de conférences associant retours d’expériences et témoignages de grands capitaines d’industrie.

Prenez date pour ce Rendez-vous unique, du 27 au 30 Mars 2018, à Paris Nord Villepinte !

www.gl-events.com

Predictive Maintenance: Sensor system for driven tools

With the new sensor system Heimatec.Cybercon 4, different tool parameters can be measured and forwarded to a monitoring station. The collected data can be used for maintenance purposes and to prevent machine failures.

Digital tool management becomes a reality with Heimatec.Cybercon 4.

The sensor system, which has been integrated into the driven Heimatec tool, can be used to measure various tool parameters such as operating time, rpm, temperature or humidity. As the company explains, the collected data are transmitted wirelessly to the monitoring station after a defined time cycle via Bluetooth Low Energy technology and can then be used for evaluation and maintenance activities.

In addition, by means of a moisture sensor (“Tsunami alarm”), the entry of liquids such as cooling lubricants into the tool or the machine is immediately reported to the control center so that major damage or machine failures (idle time) can be prevented. By using the monitoring software, tools equipped with the solution can be supervised to help manage maintenance cycles. For example, checks can be made as part of an intelligent tool management as to when the next service application is required and what measures need to be taken.

www.heimatec.com

Process automation: Protection for digital business models in Industry 4.0

Wibu-Systems will be exhibiting for the first time at the world’s premier trade fair for the metalworking industry. The experts for secure software licensing will be demonstrating with the help of a beverage tapping machine how new business models for intelligent production can be created with the aid of networked systems.

Codemeter allows protected business models for Industry 4.0.  (Copyright: Trumpf)

Wibu-Systems will be showing at the trade fair EMO 2017 how connected systems for intelligent production can result in new revenue streams. The digital business platform from Axoom, for instance, is designed for use along the entire production value chain.

Codemeter from Wibu-Systems protects the intellectual property and also provides business-enabling opportunities through versatile and secure software licensing, which are demonstrated in this case with a drinks tapping machine. As the company explains, the producer creates a new drink, whose recipe is encrypted via Codemeter and transferred to the Axoom marketplace. The corresponding license is set as an item in Codemeter License Central, the database-derived license and entitlement application, which automates the process of creating, delivering, and managing software licenses. The consumer, for his part, selects a drink of his or her choice. The order travels through the marketplace, and the license for the creation of this specific drink is then transferred from Codemeter License Central to the mixer.

www.wibu.com

Abrasive machine tools: High stock removal capacity thanks to new hybrid bond

Cafro, a manufacturer of diamond and CBN wheels and tools, will be presenting the new M404 hybrid bond at EMO Hannover 2017.

The new M404 hybrid bond is now part of the Cafro 2017 stock list.

The company, which has recently joined the Mirka Group, reports that in its manufacture of carbide mills and drills, the main requirement is working time reduction. This is said to particularly apply during the fluting operation. Tests on CNC grinders have apparently shown that the new M404 hybrid bond allows for higher stock removal with lower power absorption, a longer dressing interval and a better surface finish than the market benchmarks.

According to the Italian exhibitors, the wheel is silent during grinding, there are no vibrations, both the wheel and workpiece remain cold, power absorption at the spindle remains constant, and there are no absorption peaks. The new hybrid bond is now part of the Cafro 2017 stock list, which has been expanded and improved thanks to new technical developments. These include the new Standard Line CBN products (quality WD) and the new bond family Top, which is described as a resin bond with the best profile retention.

www.cafro.com

Flexible micro sandblasting machine

The Seckler Robomation product range has been extended by a new solution. The Sandero micro sandblasting machine has been designed to increase the economic efficiency of sandblasting processes while meeting strict modern quality requirements.


With the Seckler Sandero, up to four programmable micro sandblasting nozzles are available at each table position.

As the manufacturer explains, the Seckler Sandero has been developed to carry out the automatic and uniform micro sandblasting of cylindrical components. The machine can reportedly accommodate parts up to a maximum diameter of 80 mm and a maximum length of 150 mm.

It comprises a stand-alone blasting system with rotary table and eight workpiece stations. According to the Swiss manufacturer, it is possible to have a maximum of four individually programmable blasting nozzles at each table position. After the blasting process, the workpieces are carefully blown off so that they can be removed dust-free from the parts fixture.

www.seckler.ch

FAJI SA dope son Conseil d’Administration

Assez peu connue sous son nom, FAJI SA est responsable de deux projets d’importance sur l’Arc jurassien, en Suisse et même plus largement : Le SIAMS, salon de l’ensemble de la chaîne de production des microtechniques et #bepog, le programme de valorisation des métiers techniques. Les récents changements au sein du conseil d’administration nous donnent l’occasion de présenter cette institution.

L’édition 2018 du SIAMS s’annonce sous les meilleurs auspices

Société anonyme reconnue d’utilité publique, FAJI SA travaille activement à la promotion de l’industrie de l’Arc jurassien et à la valorisation des métiers techniques sans lesquels notre industrie régionale ne pourrait vivre. FAJI SA est constituée de deux actionnaires : la Fondation FAJI (FAJI signifiant d’ailleurs Fondation Arc Jurassien Industrie) à 90% et la Chambre d’économie publique du Jura bernois.

Une fondation en soutien
La Fondation, qui a été mise en place en 2007 par des acteurs économiques majeurs des cantons de Neuchâtel, Berne et Jura sous l’égide de Maître François Frôté, avait pour but de pérenniser le SIAMS. Aujourd’hui la stratégie de la Fondation et de la société anonyme est la même et la SA est le bras opérationnel de la Fondation.

Une stratégie bien définie
La stratégie de FAJI SA est de fédérer les industries de l’Arc jurassien autour de projets régionaux afin de répondre aux véritables besoins industriels de cette région. Cette stratégie s’articule principalement sur quatre piliers : la promotion industrielle (avec SIAMS), la formation professionnelle (avec #bepog), l’innovation (avec différentes participations à des projets) et les relais politiques nécessaires au développement de ces projets.

Des changements au sein du Conseil d’administration
Deux membres du Conseil d’administration ont souhaité passer la main après de nombreuses années de loyaux services. Il s’agit de MM. Richard Vaucher, président de la CEP, et Philippe Scemama, président de LNS, qui ont été chaleureusement remerciés pour leur engagement. Précédemment, c’est M. Francis Koller, directeur émérite du SIAMS, qui avait quitté les rangs du Conseil. Afin de compléter les effectifs de ce dernier en mettant l’accent sur une collaboration intercantonale apte à fédérer les forces de l’Arc jurassien tout en étant pluridisciplinaire, quatre nouveaux administrateurs ont été nommés en les personnes de Mme Danielle Ackermann, directrice du CAAJ à Moutier, MM. François Steulet, fondateur de Productec et directeur de LogicNum, Maxime Cuenot, directeur financier de Patrick Métal et Jacques Schnyder, directeur de Sylvac. M. Raymond Stauffer garde la présidence, et MM. Denis Grisel, ancien directeur de la promotion économique du Canton de Berne, Vincent Schaller, directeur d’Applitec et Olivier Haegeli, directeur de Willemin-Macodel, conservent leur fauteuil.

Raymond Stauffer relève que la composition du conseil réunit ainsi des compétences tant au niveau de l’industrie que de la formation, domaines qui sont des piliers stratégiques de FAJI SA. Les objectifs communs, synthétisés par le SIAMS et #bepog, sont d’ailleurs étroitement liés.

Le SIAMS veut rester une référence…
Le succès du SIAMS est indéniable : La prochaine édition s’annonce quasiment complète 7 mois avant son ouverture ! L’aspect opérationnel est sur de bons rails et de nombreuses innovations seront communiquées prochainement. Par ailleurs, les organisateurs cherchent également à développer d’autres activités autour de ce salon, sous l’égide du « Club SIAMS » par exemple, afin que ces rendez-vous prennent une place incontournable dans le calendrier des industriels. En collaboration avec la direction, le Conseil devra également porter ses réflexions sur le SIAMS du futur: à l’ère d’internet et des robots intelligents, comment le salon se réinventera-t-il pour garder une place de choix ?

… et #bepog veut devenir une référence
Le programme de valorisation des métiers techniques #bepog se développe bien, mais ici également le Conseil a l’intention de s’impliquer pour lui permettre de devenir pérenne à long terme. Avec plus de 2’000 enfants ayant participé à des activités et près de 300 enseignants et spécialistes de l’orientation touchés, le programme #bepog a bien démarré. Il est toutefois important de poursuivre et d’intensifier les efforts car les métiers techniques seront toujours en danger de manque de main d’œuvre qualifiée dans les années à venir.

La continuité dans l’amélioration
Laurence Gygax, responsable clientèle SIAMS et Pierre-Yves Kohler, directeur ainsi que l’équipe de FAJI SA et ses sous-traitants sont plus que jamais déterminés à développer et améliorer leurs actions. Le renforcement du conseil d’administration est perçu comme une opportunité d’être toujours plus au service des clients que sont les jeunes et les PME.

www.faji.ch

Solid carbide drill with TiAIN coating

For all Force X products, the new generation of solid carbide multi-application drills from Dormer Pramet, CTW (Continuously Thinned Web) technology is now being deployed. It offers a very strong web design, which is said to reduce the thrust requirements and thus increase the tool life.


More productively in action: the new Force X range offers both solid and coolant feed options to improve cutting efficiency and swarf evacuation.

As the exhibitors explain, the drills all feature a consistent edge preparation, protecting the cutting area and preventing premature chipping and flaking. A strong corner design across the range also increases stability and reduces the forces encountered when exiting the workpiece. Retaining their Titanium Aluminum Nitride (TiAlN) coating, all drills continue to be suitable for use across a wide range of machines and materials, such as stainless steel, alloy steels, cast iron and non-ferrous materials. This is claimed to make the Force X range an ideal choice for general engineering and sub-contract environments. The micro-grain carbide substrate, in conjunction with the TiAlN coating, provides high wear resistance and increased tool life, while the 140° split point geometry enables precise centering capabilities and low thrust forces.

www.dormerpramet.com